Une action prophétique qui marque l’histoire

12 novembre 2017. Cette date restera pour longtemps gravée dans l’histoire du protestantisme au Maroc.

En effet, elle correspond à la clôture du synode de l’Église évangélique au Maroc, organisé sous le thème : « Ecclesia reformata semper reformanda – l’Église réformée en constante reformation. »

Ce synode fut aussi marqué par trois événements, la commémoration de 500ans de la réforme protestante, le 110e anniversaire de l’église évangélique au Maroc (EEAM) et la consécration des premiers pasteurs issus de ladite église.

Il aurait fallu attendre 110 ans, pour que le protestantisme au Maroc produise ses propres pasteurs. Initialement journaliste, auditeur et ingénieurs, les quatre candidats consacrés ont tous suivi leur formation théologique à l’institut œcuménique de théologie « Al mowafaqa ». Ils sont ainsi, les prémices de cet acte prophétique posé par les deux églises cofondatrices de ce projet ambitieux. L’Église catholique au Maroc et l’Église évangélique au Maroc.

ANDRIATSIMALIA Miora Nantenaina Freddie, Kasongo NGOLE KISUKU JEAN-MARIE, BAYONNE TCHICAYA rocheldyce jurauve et LUZEKA Disonama Maximilien, font désormais partie de l’histoire de cette église qui jadis les a accueillis jeunes étudiants, les a accompagnés dans l’édification de la foi, les a formés à la théologie et les a consacrés à la pastorale, selon la vocation de chacun.

C’est sous le regard de nombreux invités venus de France, d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et des autres villes du Maroc que les quatre se sont engagés à œuvrer pour l’accomplissement de la mission de l’Église, de respecter ses institutions et ses décisions, et de témoigner Christ au quotidien par les actes et les paroles.

110 ans après que les premiers aumôniers militaires posèrent la première pierre pour celle qui fut l’EREFAM (l’Église réformée de France au Maroc), avec l’aide des différentes institutions et la confiance de chacun de ses membres, l’EEAM compte enfin ses propres pasteurs.

En 110 ans, cette église a traversé diverses saisons. Un temps de commencement (1907-1918), une saison de construction (1919 -1923), une période de consolidation (1924-1935), un temps de doute (1956-1988), un temps de reconstruction (1989-2012) et une saison des réformes, dont les consécrations forment « la première moisson ».

Que retenir de ce jour merveilleux ?

Dans le second paragraphe de sa déclaration de foi, l’EEAM déclare « Une famille relevée et rétablie, c’est l’œuvre du Fils par nous. ».

Ainsi, compte tenu de son histoire, en ce jour merveilleux, la parole du prophète résonne dans nos cœurs : «  Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante. » Esaïe 41,10

Dieu bénisse son Église, et que le Seigneur Jésus-Christ accompagne ces jeunes pasteurs dans la lourde tâche qui sera la leur.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *